"Rendez-vous en terre inconnue" ce soir sur France 2 !

Publié le par Flore

Pour ce nouvel épisode, c’est Marianne James qui a "Rendez-vous en terre inconnue".

J'adore cette émission, donc si vous ne regardez pas Docteur House, ou bien la Nouvelle Star, branchez vous sur France 2 !!!


arton261.jpg


 Rencontre entre ciel et terre

 Les yeux bandés Marianne James embarque au bras de Frédéric Lopez sans rien connaître de sa destination finale. Finalement, après 3 jours de voyage, elle se retrouve au cœur de l’Indonésie, dans l’archipel des Banggai.

Marianne James a rendez-vous avec un peuple de pêcheurs : les Bajaus. Des hommes et des femmes qui ont choisi de vivre, dans un minuscule village posé sur pilotis au milieu de nulle part…

A l’origine, les Bajaus étaient nomades. Ils vivaient nuit et jour sur de simples embarcations, les leppas, et naviguaient sans cesse sur toutes les mers d’Asie du Sud-Est. Mais, depuis une quarantaine d’année, l’état indonésien a tenté de les sédentariser sur la terre ferme et les Bajaus ont quitté peu à peu leurs minuscules bateaux. Mais, pour certains quitter la mer était impossible, alors ils ont choisi de vivre suspendus entre terre et mer.

Longtemps méprisés, ces anciens « gitans de la mer » ont gagné peu à peu la considération des autres et désormais, leur connaissance ancestrale de la mer attire. Certains indonésiens ont même décidé de tout quitter pour s’installer avec les Bajaus dans l’espoir d’apprendre, auprès d’eux, leurs nombreuses techniques de pêche.

Ce mode de vie parait idyllique mais les contraintes sont nombreuses : soleil brûlant, tempêtes, absence d’eau douce et de bois… et le danger se rapproche à grande vitesse : à quelques kilomètres seulement d’autres pêcheurs utilisent des techniques de pêche modernes, beaucoup plus rentable, mais également terriblement destructrices : pêche au compresseur, au cyanure mais surtout la pêche à la bombe … Dans la région le milieu marin est aujourd’hui largement menacé : le corail meurt et les stocks de poissons s’épuisent. Ces pêcheurs mettent en péril leur propre moyen de subsistance mais également celui des pêcheurs traditionnels qui voient leurs prises diminuer dangereusement.

L’avenir des habitants de Mandebulu est aujourd’hui en péril et, faute de poissons, les plus jeunes n’auront peut-être pas d’autre choix que d’abandonner ce mode de vie en osmose avec la mer…

Publié dans Mon petit écran

Commenter cet article

hellokitty 07/04/2010 12:29



j'l'ai vue ! elle a fait concurrence à son ancienne émission en + !